BLOG / Nouveau poste cette année : DSI

Tess Deselle, Chargée de communication SPRJC

Clémence Périchet, Directrice des Systèmes d’Information (DSI) SPRJC

 

Tess : Bonjour Clémence, peux-tu te présenter ?

Clémence : Bonjour ! Je suis étudiante en quatrième année à Sciences Po Rennes. En 2A, j’étais en EcoFi, puis en troisième année, je suis partie à Birmingham en Angleterre (Université). Cette année je suis dans le séminaire « Organisation, Hommes et Management ». Après Sciences Po, j’aimerais travailler en relation avec l’économie sociale et solidaire, en RSE (Responsabilité Sociale de l’Entreprise) ou en fondation, afin de développer les externalités positives du monde professionnel, comme le mécénat par exemple.

 

Tess : Et pourquoi as-tu intégré SPRJC ?

Clémence : mon but en intégrant SPRJC était de relever un challenge. J’ai postulé au poste de DSI car premièrement c’est un nouveau poste et donc il a fallu tout créer. De plus, je crois que les NTIC font partie du futur des entreprises et plus globalement de toutes les organisations. Il s’agissait donc de m’ouvrir à cette fonction encore peu connue. Enfin, c’est un poste transversal, j’aime l’idée de pouvoir travailler avec l’ensemble des membres de la J.-E. et contribuer au développement de cette dernière.

 

Tess : Comment s’est passé le recrutement ?

Clémence : Le recrutement a débuté en mai. Comme il n’y avait que très peu d’informations sur ce poste, j’ai contacté Violaine Danaë, présidente de SPRJC 2013-2014. En l’absence de DSI, c’est elle qui assurait les fonctions de base du poste. De plus, elle m’a rassurée sur le fait qu’il ne fallait pas forcément être expert en informatique mais plutôt avoir une curiosité concernant les systèmes d’information et avoir envie de s’investir pour développer SPRJC. J’ai passé un entretien avec l’ancienne secrétaire générale, Gaëlle Bleau, puis j’ai participé à un mini-projet avec d’autres candidats. J’ai su que j’étais prise début juillet. Le travail pour la J.-E. a réellement débuté mi-août avec la création de toutes les adresses mail de la nouvelle équipe et l’apprentissage des outils informatiques de SPRJC.

 

Tess : Peux-tu nous décrire ton rôle au quotidien en tant que DSI ?

Clémence : En tant que poste support, mon rôle est d’aider les membres de la J.-E. au quotidien avec les systèmes d’information. En plus de la création des adresses mail et des profils sur les différentes plateformes informatiques (SIAJE, Kiwi), je me rends disponible dès qu’un pôle rencontre des difficultés ou a besoin d’un éclairage concernant tout ce qui est communication interne, réseaux sociaux pour la communication externe, maintenance du site internet, gestion du matériel (téléphone), etc. Parallèlement à tout cela, j’ai des missions ponctuelles pour développer l’importance des systèmes d’information dans SPRJC, sur le long terme : la finalisation du nouveau site internet qui a été un gros investissement pour l’association, la refonte de tous les documents type destinés aux clients comme aux membres de SPRJC en termes de design, la systématisation des signatures et la mise en place d’une charte graphique.

 

Tess : Quel est selon toi le potentiel de ce poste ?

Clémence : Cette année est importante car ma tâche est de définir et de mettre en place les fondements du poste afin qu’il devienne pérenne. Dans le futur, je pense réellement que ce poste peut être une chance pour SPRJC car il est encore rare dans les autres J.-E. alors qu’il prend de plus en plus d’importance dans le monde professionnel. C’est un poste clé car il permet tant aux pôles supports de mieux communiquer qu’aux pôles commerciaux de gagner en efficacité. C’est avant tout une « fonction aide » qui n’est pas toujours formalisée mais qui s’adapte aux besoins de l’association. Je suis en train de créer un book de passation pour que les futurs candidats puissent reprendre ce que j’ai entrepris et s’appuyer sur cet outil pour développer de nouveaux projets. Il reste encore beaucoup à faire et j’espère que de futurs candidats s’épanouiront dans cette mission !